Depuis deux ans, nous préparions activement notre projet compagnon de solidarité internationale, et nous voilà déjà revenues du Vietnam des étoiles plein les yeux ! Pendant ces deux années de préparatifs, nous avons vécu à 200%, récolté des fonds, soudé notre équipe et surtout, communiqué avec l’association qui serait partenaire de notre projet : Les Enfants du Dragon.
L’association étant à la fois dynamique et réactive, nous avions des échanges de mails très réguliers, ce qui était particulièrement rassurant pour tous les détails administratifs. Et une fois arrivées au Vietnam, à Ho Chi Minh, nous avons été accueillies chaleureusement par les membres de l’association sur place, qui nous ont permis de découvrir les premières saveurs de la vie Vietnamienne.
Après une journée passée avec Les Enfants du Dragon, nous sommes arrivées dans « notre famille », c’est-à-dire, celle qui nous allait nous loger au cours de nos 3 semaines à Xa Gia Canh. Nous avons ensuite découvert le chantier de la maison de charité que nous avions financée, et sur lequel nous allions aider les ouvriers. Très vite, nous nous sommes rendu compte de l’utilité de cette maison en dur pour la famille, qui jusqu’alors vivait dans une sorte de cabane en bois. Sur le chantier, nous avons rapidement réussi à nous rendre utiles au quotidien et à créer des liens avec la famille pour laquelle nous construisions la maison. Nous arrivions à communiquer avec le langage des signes, malgré la barrière de la langue. Les ouvriers étaient vraiment très sympas avec nous et nous apprenaient toutes sortes de choses comme faire du crépi, poser du carrelage, ou peindre les murs avec des balais ! Ainsi, le chantier avançait à bonne allure, et la famille était de plus en plus impatiente d’y habiter ! Tous les soirs, nous revenions dans « notre famille » vietnamienne, parfois épuisées, mais toujours heureuses. Nous étions plongées dans la culture vietnamienne au quotidien, et même si nos papilles l’on fortement ressenti au début, nous étions vraiment contentes de partager des moments si intenses en découvertes gustatives et culturelles.
Comme nous ne travaillions pas le week end, nous partions en voyage découvrir les villes aux alentours du village dans lequel on vivait ! Dalat, Can Tho, Ho Chi Minh… Tant de choses magnifiques à voir !
Finalement, 3semaines après notre arrivée au Vietnam, nous avons eu le plaisir d’inaugurer la maison aux cotés de la famille que nous aidions 
Nous étions ravies de constater que la famille s’y était déjà installée pour dormir la veille ! Et même si nous savons que notre aide physique n’a pas été indispensable à la réalisation de ce chantier, cette expérience aura été inoubliable. Tous ces moments que nous avons vécus avec la population locale furent magiques… et je pense que nous nous souviendrons toute notre vie du regard du père de la famille que nous aidions, lorsqu’il nous a remercié pour notre aide.
Et d’ailleurs, même si nous étions « quatre jeunes françaises » et nous n’avions jamais fait de travaux tels que ceux-ci, nous sommes maintenant devenues spécialistes dans le bâtiment !
Après ces 3 semaines de chantier, et des adieux difficiles aux ouvriers et aux familles, nous sommes allées dans la banlieue de Ho Chi Minh, à proximité du village où nous étions. Nous sommes restées 2 jours dans une congrégation de frères assomptionnistes, dont une journée où nous avons fait de l’animation dans un orphelinat tenu par les frères. C’était vraiment extraordinaire d’apprendre des jeux scouts que nous avions fait toute notre enfance à des petits vietnamiens !
Finalement, notre expérience au Vietnam s’est terminée par une semaine de road trip à quatre, où nous avons remonté le pays du Sud au Nord en visitant les villes qui nous intéressaient le plus.
Nous avons vécu un mois inoubliable, riche en rencontres, partages, et découvertes, un mois qui restera gravé pour toujours dans nos mémoires.