Cela fait environ deux ans que je parraine un enfant avec les Enfants du Dragon. J’y pensais depuis longtemps, car je voulais redonner un petit peu de la chance que j’ai eue dans la vie. Je l’ai fait quand j’en ai eu les moyens, lorsque j’ai découvert l’association. J’apprends encore à être marraine car c’est encore nouveau pour moi. J’essaye de lui montrer que malgré la distance, je pense à elle et je l’accompagne. Je parraine une fille de 10 ans que je n’ai pas encore rencontrée en vrai, mais j’ai eu la chance de la voir et de lui parler sur Skype. La première question que m’a posée ma filleule était la suivante : « Est-ce que tu m’aimes bien ? » Je ne m’y attendais pas, notamment parce qu’elle est assez timide devant la caméra. Ça m’a beaucoup touchée. Désormais, cela m’encourage à être un peu plus démonstrative dans mes échanges écrits ou oraux avec elle.