Au Vietnam on ne meurt pas de faim mais malgré les efforts entrepris, environ un enfant sur trois souffre de troubles de la croissance consécutifs à la malnutrition : insuffisance de poids, et de taille, anémie dus à des carences en proteins et vitamines. Lors de la conférence nationale sur la nutrition le 17/02/2009 à Hanoï, il a été souligné que la malnutrition chronique avait des conséquences sur le long terme, causant des problèmes tels que l’obésité, le diabète et autres maladies infectieuses plus tardives. Il a également été ajouté que pour réduire ce taux il serait nécessaire de fournir des éléments nutritifs et des vitamines aux femmes enceintes et à leur bébé jusqu’à l’age de deux ans.

Notre important projet est de développer la culture de la spiruline pour combattre ce fléau.

La Spiruline est un aliment très riche en protéines (60 à 70% en poids sec), soit deux fois plus que le soja ou la levure de bière, et trois fois plus que le poisson ou la viande maigre. Ces protéines sont d’excellente qualité puisqu’elles contiennent tous les acides aminés essentiels et elles sont facilement assimilables par l’organisme. De plus, la spiruline apporte à l’organisme de la provitamine A, des vitamines B12, B1, B2 ainsi que des minéraux, en particulier du fer, calcium, phosphore, magnésium et des acides gamma linoléniques.

De nombreux scientifiques médicaux reconnaissent que la spiruline est un puissant tonifiant immunitaire et qu’elle améliore la capacité de l’organisme à produire de nouvelles cellules sanguines (E.P.O.).